dimanche 28 janvier 2018

Récit et contes

Jardins de l'Alhambra, Grenade - Celosia cristata/Crête de coq

Pour Claudialucia, une blogueuse de charme qui nous guide, sans le savoir peut-être, dans nos lectures. Des résumés, des extraits et des critiques toujours constructifs sur des livres de tous genres.

Tales and reality
For Claudialucia, a blogger with wit who guides us perhaps even without knowing it. Summaries, extracts and constructive reviews about the most diverse books.




Une de mes dernières lectures: "Contes de l'Alhambra, Esquisses et légendes" -1832- de Washington Irving, écrivain américain et, soit dit en passant, ambassadeur des Etats-Unis en Espagne entre 1842 et 1846.

Des contes, j'avoue, assez longs mais magiques, entrecoupés de commentaires personnels sur les conditions de sa présence à l'Alhambra vers 1830. 

Une merveilleuse façon de s'immerger dans l'atmosphère des Maures de l'Espagne au 19ème avant de visiter Grenade et son palais de l'Ahlambra.

Narrative and tales
Among my last readings "Tales of the Alhambra" writtent in 1832 by Washington Irving, an American writer who served as an ambassador in Spain from 1842 to 1846.

The tales are quite long sometimes I admit and intersected by personal comments about his presence at the Ahlambra in the 1830's. Magic!

Quite a beautiful way to capture the atmosphere of the Moorish Spain in the 19th century prior to a visit to Grenada and to the Alhambra Palace.


"Les histoires qui naissent de cette façon ont en général une couleur orientale et présentent ce mélange d'arabe et de gothique qui, pour moi, caractérise toute chose en Espagne, surtout dans les provinces du Sud. La fortune cachée est toujours placée sous un charme magique et protégée par des talismans et des sortilèges. Elle est tantôt gardée par des monstres fantastiques ou des dragons féroces, tantôt par des Maures enchantés qui, immobiles comme des statues, revêtus d'une armure, l'épée dégainée, exercent pendant des siècles une vigilance sans défaut."

"The stories thus originating have generally something of an Oriental tinge, and are marked with that mixture of the Arabic and the Gothic which seems to me to characterize everything in Spain, and especially in its southern provinces. The hidden wealth is always laid under magic spell, and secured by charm and talisman. Sometimes it is guarded by uncouth monsters or fiery dragons, sometimes by enchanted Moors, who sit by it in armor, with drawn swords, but motionless as statues, maintening a sleepless watch for ages."


L'Ahlambra vu à partir de la Plazza Larga, Grenade/The Alhambra seen from the Plazza Larga, Grenada

36 commentaires:

  1. Par un hasard extraordinaire, le livre de Claudialucia, emprunté à la bibliothèque, se trouve sur ma table de chevet!

    RépondreSupprimer
  2. le livre dont parle Claudialucia

    RépondreSupprimer
  3. "Jardins de l'Alhambra, Grenade - Celosia cristata/Crête de coq":MAGNIFIQUE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oops: fausse manip, j'ai supprimé ton commentaire...

      Tu écris:
      "De Washington Irving, j'ai lu autrefois dans le texte, Rip van Winkle.
      A quoi j'ai répondu:
      "Une histoire amusante, vite lue"
      Et tu as répondu
      "Avec cette visite, tu ravives des souvenirs d'un voyage très ancien."

      Supprimer
  4. Par un autre hasard extraordinaire, ce livre se trouvait au fond du rayon "contes" de ma bibliothèque. Ce billet vient de me rappeler son existence et je viens de l'en sortir. C'est un exemplaire de 1974 édité par Miguel Sanchez à Grenade. D'après ce qui est inscrit sur la 4e de couverture, il contient 32 photographies couleurs de l'Alhambra et du Généralife.

    Contrairement à Miss Yves, je ne suis jamais allée à Grenade et je n'ai pas encore lu ce livre, acheté il y a au moins dix ans dans un vide grenier !

    Tes photos des crêtes de coq sont vraiment splendides, merci Thérèse ! Grâce à ta belle dédicace pour ClaudiaLucia, je viens d'ouvrir ce trésor oublié et de parcourir le conte intitulé "La Légende de l'Astrologue Arabe" (page 125). Sa fin m'a fait penser à celle de l'histoire de Merlin, emprisonné à vie par la fée Viviane.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette histoire d'astrologue bien convoiteux je l'ai aimée et même retenue ce qui m'arrive de moins en moins souvent dans mes lectures. :-)

      Supprimer
  5. Magnifique fleurs 😊 tu donnes l envie d lire et de visiter ce lieu magique 😀

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous y retournerons sûrement, j'ai été tellement émerveillée.

      Supprimer
  6. Coucou Thérèse. Alors je ne connais pas ce blog mais je vais m'y rendre. C'est toujours précieux d'avoir des conseils pour les lectures. Je n'ai pas lu le livre que tu cites, je ne suis encore pas allée à Grenade. J'ai encore plein de choses à faire! Du boulot en perspective! Je t'embrasse et te souhaite une belle semaine.

    RépondreSupprimer
  7. associer lecture et nature pur moment de bonheur !
    ces fleurs sont magnifiques !
    belle semaine thérese

    RépondreSupprimer
  8. J'espère que tes fleurs ne sont pas barbées suite à la lecture de ce livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, rassure toi mais j'irai me rassurer de temps en temps...

      Supprimer
  9. Quelle belle fleur de parterre (quoique je viens de lire qu'elle a beaucoup d'autres vertus). La Petite Poucette s'en ferait une somptueuse robe de bal pour peu qu’elle grandisse un tantinet (encore un conte, celui-là traditionnel)
    Si je comprends bien le livre dont tu parles est TA dernière lecture et non recommandé par Claudia-Lucia
    Tu as de la chance d'habiter à Toulouse et de pouvoir aisément franchir les Pyrénées, à chaque région ses avantages (à Paris il y a les expositions)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez Claudia-Lucia j'ai retrouvé une série que j'ai dévorée écrite par Åsa Larsson

      Supprimer
    2. Tout à fait c'est ma derniure lecture bien que j'en lise quelques autres en parallèle, celui-ci pouvant se lire par section.

      Supprimer
  10. "Les histoires qui naissent de cette façon..."
    J'entends bien que c'est un extrait de ce livre, mais quelle est donc cette "façon", I wonder ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I. Washington parlait de certains Maures qui, quand ils furent expulsés d'Espagne, cachèrent une partie de leur butin dans des grottes ou sous terre en espérant bien pouvoir revenir dans des temps meilleurs le chercher d'où la naissance de légendes comme tu peux te l'imaginer.

      Supprimer
  11. Ton panoramique est une merveille, tout s'est joint pour sa réussite, notamment la lumière et puis le cadre et puis l'architecture, les jardins. Si je comprends bien l'Ahlambra surplombe le centre ville

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai l'Alhambra a été construite à l'extérieur pour pouvoir profiter des terres destinées aux jardins aussi bien d'agrément que potagers et surtout construire un canal pour alimenter le tout.

      Supprimer
  12. J'aime les contes mais moins les lire que les entendre raconter.

    Le conteur (ou la conteuse mais il y a plus d'hommes que de femmes) est un magicien
    qui transporte l'auditeur dans des mondes envoûtants et merveilleux qui rejoignent
    l'enfant que nous étions et que nous avons souvent oublié.

    A Chartres, il y avait un centre de littérature orale et j'avais eu le privilège de faire une formation de "diseuse".

    Le "professeur" était un conteur exceptionnel maintenant reconnu (Michel Hindenoch) qui à l'époque avait bien du mal
    à joindre les deux bouts d'un mois à l'autre.

    Cette période avait été merveilleuse et fascinante.

    J'avais appris (entre autre) que pour conter, il fallait d'abord m'approprier l'histoire puis l'exprimer avec mes propres mots. Quand nous récitons par cœur, nous perdons toute notre sensibilité.

    Je me souviens de ma première prestation devant un auditoire d'enfants (il s'agissait d'une classe unique, il fallait donc que le conte soit adapté à tous les âges). Je me souviens de tous ces petits qui buvaient mes paroles, qui riaient ou tremblaient au son de ma voix.

    D'une certaine façon et bien plus qu'au théâtre (où on est obligé d'apprendre par coeur), on se met à nu quand on s'approprie une histoire pour la restituer.

    J'ignore pourquoi j'ai cessé de raconter, un déménagement vers l'Ouest et puis la vie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, je m’aperçois en te lisant que j'aime écouter les contes racontés par d'autres ce qui m'est arrivé dans le passé pas mal dans les écoles des enfants ou chez une amie qui elle-même a une amie conteuse. Tout un art d'être conteur, tu devrais t'y remettre auprès des enfants et des adultes du voisinage, tu ferais plus d'un heureux!

      Supprimer
  13. Wow, that flower is gorgeous. I've never seen anything like it. You've made that book sound truly wonderful.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Give it a try Sharon, I am sure you will love it.

      Supprimer
  14. J'aime les contes, je rêve de l'Alhambra depuis longtemps, de Séville, de Cordoue! Ah oui, maintenant que je me rapproche de ces lieux, il va me falloir faire mon sac !!
    Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait bien longtemps que je n'avais pas été émerveillée pareillement il est vrai en visitant l'Alhambra même avec ses 6 ou 7000 visiteurs par jour l'été...

      Supprimer
  15. Une belle dédicace une fois de plus.
    Bises

    RépondreSupprimer
  16. Coucou Thérèse.
    Des contes qui racontes ...
    Les fleurs sont splendides !
    Très bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
  17. A lire ces commentaires, un conte en amène un autre, à un hasard succède un autre!

    RépondreSupprimer
  18. Beautiful! Your post reminds me that Spring is just around the corner. :-)

    RépondreSupprimer
  19. j'ai visité l'alhambra la première heure presque en privé... c'était magique mais pour le palais il fallait attendre les autres visiteurs...j'aimais tout ...et aussi les jardins... ! bises

    RépondreSupprimer
  20. L'Alhambra, ses jardins et ses patios et ses bassins....Cela fait du bien de s'en souvenir en hiver!
    Superbes les crêtes de coq!

    RépondreSupprimer
  21. Là aussi, c'est inattendu ! Cette gentille dédicace à claudialucia et à mon blog ! Merci !
    Ces crètes de coq sont très belles. J'ai visité L'Alhambra il y a des dizaines d'années mais jamais revu depuis. Visite inoubliable !

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog/Look for something through this blog

Archives

Qui suis-je/Who am I