mercredi 11 octobre 2017

Chuchotements


Benalmadena, Andalousie, Espagne, septembre 2017

Le rideau retombe sans bruit sur les jeux de l'été
La terre continuera sans fin de jouer avec les rayons du soleil
Les feuilles s'apprêtent à épouser les teintes d'automne
Patients, nous guettons

Whispering voices
The curtain is falling without a sound on summer
The earth will continue to play endlessly with the rays of the sun
Leaves are about ready to take in autum's shades
Here we are waiting and watching


12 commentaires:

  1. Your photos are perfect for that verse!

    RépondreSupprimer
  2. Un lieu qui semble voué à l'abandon. Et pourtant, il y a un je-ne-sais quoi de vivant. Et le bruit des feuilles qui frétillent au vent. Bises alpines et belle soirée.

    RépondreSupprimer
  3. Une attente anxieuse ?
    Très théatral, ce rideau pourtant léger, comme intimiste, dont on croit percevoir le frémissement.
    Cris et chuchotements...

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Thérèse.
    De belles images en perspectives...
    Très bonne journée, A +

    RépondreSupprimer
  5. Un sentiment d'abandon, de fin d'été.
    Les feuilles mortes se ramassent à la pelle.
    Le soleil moins présent, le ciel moins bleu.
    Je ne continue pas, je vais déprimer.
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Le rideau qui est tombé me fait penser à une chanson d'Eddy Mitchell (la dernière séance)

    "C'était la dernièr' séquence
    C'était sa dernièr' séance
    Et le rideau sur l'écran est tombé"


    Les feuilles mortes s'accumulent autour des ampoules tombées, la fête a dû être belle avant d'être terminée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi "chuchotements" me demandé-je ? Mardi je gardais Monsieur O, il dessinait à table, nous étions assis en coin, et il parlait très fort, je lui ai dit qu'il n'était pas obligé car j'étais tout près de lui ! Lorsqu'il était petit il avait dû être sermonné par ses parents. Il me disait, joignant le ton à la parole : "je chuchote !"

      Supprimer
    2. "Chuchotements" car ici c'est l'été indien depuis notre retour. Aucun vent, aucune pluie, les feuilles restent sagement en place pour la plupart, seules les couleurs changent de teinte doucement, doucement.

      Supprimer
  7. Lovely melding of words and pictures!

    RépondreSupprimer
  8. Chez nous aussi à Avignon. Les feuilles sont encore vertes et si elles changent de couleur c'est à cause de la sècheresse. Un été qui se prolonge !

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog/Look for something through this blog

Archives

Qui suis-je/Who am I